Le simulateur de conduite

De plus en plus d'auto-écoles proposent des cours de conduite sur simulateur en complément des cours pratiques, en circulation. Utilisé principalement pour réaliser l'évaluation de départ ou pour effectuer le début de la formation, le simulateur a le mérite de permettre à l'élève d'appréhender la prise en main du véhicule (démarrage, arrêt). Le simulateur ne permet cependant en aucun cas de remplacer l'enseignement dispensé par un moniteur diplômé. Que valent ces formations sur simulateur? Sont-elles bénéfiques à l'apprentissage?


L'évaluation de départ


L'évaluation de départ est obligatoire avant toute inscription, elle doit avoir lieu avant la signature du contrat de formation. L'évaluation de départ peut avoir lieu en voiture, sur simulateur ou même sur ordinateur. L'objectif de cette évaluation est d'informer l'élève sur un volume de leçons prévisionnel pour sa formation. Elle permet en outre à l'élève de se faire une idée de la qualité de l'auto-école (véhicules, pédagogie des moniteurs, etc.) afin de déterminer s'il souhaite ou non s'inscrire. 

Si le simulateur permet de donner une estimation assez fiable du volume d'heures nécessaires à la formation, il s'agit d'un mode d'évaluation quelque peu déshumanisé et il ne permettra pas à l'élève de se faire une idée correcte de la formation qui l'attend!


L'apprentissage pratique

Le simulateur de conduite est généralement utilisé en début de formation, pour l'étape 1 du Référentiel pour l'Éducation à une Mobilité Citoyenne (REMC)... et c'est là qu'il est le plus efficace. Les élèves peuvent aborder la prise en main du « véhicule » en toute sécurité, apprendre à démarrer et à s'arrêter. 

L'intérêt de cet outil n'est pas de remplacer les moniteurs, la durée des leçons effectuées sur simulateur est limitée à 4 heures dans la formation minimum obligatoire de 20 heures, au delà ces leçons ne peuvent être comptabilisées.

En plus avec les nouvelles problématiques écologiques (le simulateur ne pollue pas), il existe des simulateurs permettant de sensibiliser les conducteurs à l'éco-conduite ou à la conduite en conditions extrêmes (pluie, vent, neige). Le simulateur est un moyen pratique pour débuter la conduite et avec les technologies actuelles, les situations de conduite affichées à l'écran sont de plus en plus réalistes.

En résumé, le simulateur est un outil intéressant lorsqu'il est employé à bon escient et sans excès. Une formation à la conduite passe encore et avant tout par le fait d'expérimenter des situations de conduite en conditions réelles et, jusqu'à présent, aucune machine aussi perfectionnée soit-elle ne pourra remplacer l'apprentissage et les conseils d'un enseignant.

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à mesurer et améliorer la performance du site et à optimiser votre navigation. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de protection des données personnelles.